Le tri de nos emballages du quotidien parait aujourd’hui tellement évident qu’on en oublie parfois les fondamentaux …

Tous les mois, le SMICTOM fait effectuer au centre de tri de Gael une « caractérisation » d’un camion poubelle pris au hasard et qui a collecté des emballages : un prélèvement représentatif du camion est fait et chaque catégorie est minutieusement pesée pour déterminer le « taux de refus » – la part de déchets qui ne devrait pas être dans la poubelle jaune- ainsi que la nature de ces déchets.

Ces dernier mois, ce taux de refus a augmenté pour atteindre une moyenne de 17 % des déchets collectés.

Les raisons ? Un tri globalement bien fait mais quelques déchets qui polluent les autres : bouteilles de verre, bouteilles de soda à moitié pleines, boites de conserves non vidées,… Ces déchets pèsent lourds et vont être écrasés dans le camion : leur contenu va souiller les autres emballages, empêchant ainsi leur recyclage. La bouteille de verre, elle casse souvent et libère des débris qui peuvent être dangereux pour les salariés du centre de tri. Rappelons-le : la dernière étape du tri est faite à la main !

Donc pour permettre le recyclage maximum de nos emballages, amenons les bouteilles de verre à la colonne d’apport volontaire la plus proche et vidons bien les bouteilles et emballages !